Slideshow shadow

La société post-moderne dissout tout, cette monstruosité atteint aujourd’hui son paroxysme. Après la mécanisation de l’homme et de la société,nous vivons aujourd’hui dans la multiplicité complète, la segmentation, l’atomisation de l’individu et de son environnement. C’est le règne de la marchandise, de l’homme-marchandise, celui de l’information, des variables, des chiffres  astronomiques. La Banque en est le symbole même, elle qui mène le monde du haut de ses ordinateurs, perchée sur des tours à l’architecture impersonnelle.

L’homme se trouve déraciné, cultivé hors-sol. Sa vie se résume à travailler pour consommer.  Ce monde exploite littéralement ses désirs, faisant appel à ses instincts les plus vils. Il est suggestionné puis diverti, aliéné. Il devient alors simple mouton ou paranoïaque, à degrés divers.

Malgré ce constat orwellien, l’application de ce paradigme ne peut être totale et complète. C’est une impossibilité métaphysique. Il subsiste dans l’âme humaine de la chaleur, flagrante chez les plus humbles et dans sa culture populaire. Cette flamme, reflet du Principe lui même, ne peut s’éteindre. Même si la Spiritualité a été bannie de la société, elle subsiste inconsciemment dans le cœur de beaucoup.

Il est important, même indispensable de vivre ce Principe, source de valeurs comme l’Honneur et la Bonté. Il faut rompre avec la vision froide et technicienne que l’on nous impose. Nous devons nous enraciner fermement pour nous élever avec droiture. Égalité et Réconciliation s’applique à réveiller ces valeurs, cette chaleur, cette camaraderie. Et avec  l’esprit saint et aiguisé, produire une analyse fine, une vision claire du Système dans sa complexité.